LBM
menu menu menu menu menu menu
menu






Flotte

Blasons mêlés des co-seigneurs
de La Bâtie Montsaléon
Flotte au XVIème s.
et Augier au XIVème s.








Histoire





Vie Culturelle





Mairie



Contacts



Mairie de La Bâtie Montsaléon
Le Village 05700 
La Bâtie Montsaléon
Tél : 04 92 57 15 10
 
mairie.labatie-montsaleon@orange.fr 


www.labatie-montsaleon.net
1ère publication Avril 2011.




Visiteurs à ce jour.

Merci de votre visite.

 


LBMMons Seleucus
Mons Seleucus est un vicus auquel est associé un sanctuaire contemporain de caractère indigène. Connu surtout en Aquitaine, ce type d'agglomération paraît bien représenté en Gaule Narbonnaise. Le village bâti à l’emplacement de la mansio (relais de la poste romaine) est connu par l’itinéraire de Bordeaux à Jérusalem écrit en 333 et surtout par de vastes fouilles menées en 1804 à l’initiative du préfet Ladoucette, puis par d’autres dégagements en 1840.

EN SAVOIR PLUS >.mons-seleucus.net

LBM








  Exposition : du 1er au 7 avril 2016

Rites gaulois et romains entre Rhone et Alpes

Première présentation de la maquette du site antique à La Bâtie-Montsaléon du 1er au 7 avril 2016, accompagnée de celle d’objets issus de la fouille de 2010 et des panneaux sur les rites gaulois et romains, réalisés dans le cadre d'une exposition itinérante, ainsi qu'un diaporama.

Pendant la semaine, les membres de l'association « Les Amis de Mons Seleucus » tiendront des permanences :

samedi 2 et dimanche 3 avril de 10h à 12 h et 14h à 18h

le 1er avril et du 4 au 7 avril de 14h à 18h

pour accueillir les visiteurs et recevoir des scolaires
le mercredi animations pour les enfants avec du personnel du  Musée de Gap



L'association fait venir à La Bâtie


 Le 9 juillet 2016

Last Shot en cinémascope

 spectacle-film des Pile ou Versa

                                                                                leur nouvelle création

 

 > Fouilles récentes

" Le samedi 5 juin 2010, l’INRAP (Institut National de recherches archéologiques préventives) organisait sur l’ensemble du territoire français, 211 manifestations autour de l’archéologie préventive. A La Bâtie Montsaléon, 114 personnes sont venues ce jour-là visiter le chantier de fouilles, préalables à la réalisation d’une maison individuelle sur la propriété de JM. Richand. Pour mémoire, la cité antique de Mons Seleucus est située sur un noeud routier antique, carrefour de la voie romaine nord-sud Cularo-Segustero (Grenoble-Sisteron) et de la voie est-ouest reliant l’Italie à la vallée du Rhône ; elle occupait une place majeure dans la circulation alpine. Les connaissances sur cette cité sont essentiellement dues aux fouilles de 1804-1805, réalisées par JC de Ladoucette, préfet des Hautes Alpes de l’époque, et par les découvertes fortuites effectuées lors des labours. La cité antique s’étendait sur une dizaine d’hectares ou plus, dans la plaine de Lachaup, aux pieds de la butte occupée par le village actuel. Elle comportait tous les attributs d’une ville antique : un grand temple, des thermes, des domus patriciennes et une nécropole. Aucune fouille récente, avec un large décapage extensif, n’a été réalisée sur l’emprise de la cité. Les connaissances sur la ville antique sont renouvelées à l’occasion de sondages et fouilles préventifs.
Des sondages en 2005, sur la parcelle ZH18, avaient permis de découvrir des vestiges entre 40 et 60 cm de profondeur. Très menacés par le projet de construction, ils sont suivis d’une fouille.Depuis le 17 mai 2010, 7 archéologues ont mis à jour, outre une habitation, 2 fana (du latin fanum : lieu consacré,
temple gallo romain), le départ d’un 3ème, et un mur très long qui dépasse la surface de fouilles. Ces temples, en général consacrés aux dieux gaulois, les très nombreuses pièces de monnaie trouvées autour, la centaine de lampes à huile ouvragées, le mur séparant l’espace sacré de l’espace profane, démontrent que Mons Seleucus était bien un lieu de pèlerinage depuis au moins un siècle av JC qui s’est maintenu jusqu’au 4ème siècle. La découverte de ces temples est remarquable car rare en Narbonnaise. La quantité d’offrandes (monnaies et lampes) indique qu’un grand nombre de personnes venaient d’un peu partout, bien au-delà de nos frontières (Marseille, Asie Empire Byzantin….), ce qui est assez inhabituel dans les Alpes. Pour que se garde le souvenir de la ville antique, une association a été créée en 2000 « Les Amis de Mons Seleucus ». Elle organise des voyages, événements, conférences, expositions etc… et met tout en oeuvre pour que le passé gallo romain de La Bâtie Montsaléon et plus largement de notre vallée, reste vivant et puisse trouver un avenir nettement plus tangible."


Annick Vargoz







  • Le Château

LBM
On retrouve ensuite le village au Moyen-Age sous le nom de Bastida Monte Seleuci, reconstruite sur la colline actuelle au pied d'un château seigneurial (XIVe ou début XVe). Ce château, réhabilité et privé, porte encore les écussons de la famille de Flotte, co-seigneurs de La Bâtie Montsaléon du XIIe au XVIIe.

Il garde l'entrée d'un magnifique plateau cultivé sans doute depuis la période gallo-romaine : le Marezieu. U
ne des plus belles balades pédestres des Pays du Buëch !


LBM












  • L'Eglise de l'Assomption

LBML'église de l’Assomption est pourvue d’un clocher à arcades, surmonté d’une pomme de pin, avec une façade latérale dotée d’une porte de plein cintre. D’aspect classique avec un plan général en forme de croix grecque, le bâtiment a un choeur qui a la particularité d’être plus large que la nef à berceau cintré.

Son abside a fait l’objet d’une inscription à l’inventaire des Monuments Historiques. De style roman, voûtée en "Cul de Four", elle possède aussi deux chapelles latérales voûtées et deux beaux tableaux du XVIIe et XVIIIe siècles (L’adoration du Sacré-Coeur et l’adoration des bergers). CAUE des Hautes-Alpes  Alpes-guide.com







Mentions légales • Crédits photo © 2011 La Bâtie Montsaléon